user_mobilelogo
user_mobilesplash

Théodore Dubois     1837-1924

Le compositeur Théodore Dubois refait surface après une longue période d'oubli. Son retour au cœur de la musique de son temps, au milieu de ses pairs, s'est amorcé et, depuis quelques années, il reprend sa place parmi les compositeurs de la période charnière entre le 19ème et le 20ème siècle.

Concerts, enregistrements, édition de ses écrits éclairent son œuvre d'une lumière nouvelle, comme pour répondre à son souhait lorsqu'il écrivait, vers la fin de sa vie :
      «... si, plus tard, après moi, mes compositions tombent sous les yeux de musiciens et de critiques non prévenus, un revirement se fera en ma faveur.»

Théodore Dubois, compositeur français
Théodore Dubois, compositeur français - couverture Musique sur l'Eau

Pour vous joindre à nous, téléchargez le bulletin d'adhésion, remplissez-le et renvoyez-le à l'adresse indiquée, accompagné d'un chèque libellé à l'ordre de l'Association Théodore Dubois.

L’Association Théodore Dubois, association à but non lucratif, loi 1901, créée et animée par les descendants du compositeur « s’est donné pour but de redécouvrir et promouvoir par des recherches appropriées l’oeuvre musicale de Théodore Dubois ».
Journal officiel du 12 novembre 2005.

Dans un premier temps, il s’est agi de retrouver les partitions auprès des différentes institutions auxquelles elles avaient été confiées : Bibliothèque Nationale, maisons d’édition, conservatoires, collections privées.

La deuxième étape a consisté à mettre tout ce matériel dans les mains, sous les yeux, sous les doigts de musicologues et de musiciens.

Etablir des contacts, organiser des rencontres ont donc été l’activité majeure de l’association et elle l’est toujours, soucieuse d’agrandir le cercle de ceux qui connaissent Théodore Dubois. Or, le connaître c’est l’aimer ; en effet , passée la première réticence devant l’inconnu, arrive la surprise de la découverte puis le plaisir d’entendre, de jouer et de faire partager. Musicologues et musiciens ne semblent pas regretter de s’être lancés dans cette aventure qu’ils qualifient de passionnante en des termes empreints de surprise puis d’admiration et d’émotion.

La preuve en est le nombre de CD enregistrés ces dernières années (cf. la discographie) par des solistes, des chambristes, des chefs avec leurs choeurs et leurs orchestres.

Après l’engagement des musiciens canadiens, l’avancement du projet est venu, par l’intermédiaire de son directeur scientifique, Alexandre Dratwicki, du Palazzetto Bru-Zane, Centre de Musique Romantique Française à Venise. Cette fondation, oeuvre du mécénat de Nicole Bru, aide les actions liées à la redécouverte de toute une partie du patrimoine musical français et Théodore Dubois, comme certains de ses contemporains, en a bénéficié par l’édition de ses souvenirs, l’organisation internationale de concerts et l’enregistrement de CD.

Sans ce soutien, qu’aurait pu réaliser l’association dont les moyens financiers dépendent uniquement des cotisations de ses membres ?